HomeCulture et sociétéUn renouveau nécessaire à la pérennité des débats

Un renouveau nécessaire à la pérennité des débats

L’un des enjeux les plus fondamentaux d’une démocratie restera toujours la liberté d’expression. Nous avons la chance de vivre dans une société qui, bien qu’imparfaite, laisse la place aux débats en temps réel. Cette liberté s’est accrue exponentiellement avec l’avènement du numérique, donnant la parole publiquement à quiconque possède une connexion internet.

Or, l’ironie de notre époque est profonde. Bien qu’exprimer son opinion soit de plus en plus accessible, les débats tendent à se polariser rapidement. Il faut être pour ou il faut être contre à tout prix, sous peine de tomber dans l’oubli. La modération et la réflexion sont aujourd’hui les victimes de la course aux mentions ‘’J’aime’’. Ce climat de sensationnalisme n’est pas nouveau, mais il atteint un niveau qui mérite réflexion et action.

Voilà pourquoi le Prince Arthur Herald entame aujourd’hui un virage important dans son histoire. Dès maintenant, une nouvelle équipe d’actionnaires entre en poste avec un plan bien précis qui marquera l’arène publique. Le Prince Arthur Herald devient la plateforme incontournable du choc des idées au Québec et ailleurs dans le pays.

Cette affirmation peut sembler grandiloquente à première vue, mais la vision du nouveau président Laurent Proulx et du directeur général David Chabot est claire. Il est temps qu’une plateforme numérique offre une tribune qui mettra de l’avant les idées dans le débat public. L’ambiance médiatique actuelle priorise les émotions et le sensationnalisme, parfois au détriment de l’expression des arguments factuels. Nous visons à remplir ce vide durablement.

En effet, la nouvelle vision du Prince Arthur Herald est claire : offrir une tribune à tous ceux souhaitant exprimer leurs arguments de façon intelligente et respectueuse. La ligne éditoriale sera maintenue à la droite de l’échiquier politique telle qu’elle l’a toujours été depuis les débuts. Cependant, nous invitons tous ceux intéressés à s’exprimer sur la politique, l’économie, l’entrepreneuriat ou tout autre sujet pertinent à le faire chez nous. Nous ne ferons aucune censure basée sur les idées, c’est une promesse inébranlable. Enfin, Simon Leduc restera en poste comme éditeur en chef de la section francophone et continuera son excellent travail.

Dans les prochains mois, nous migrerons vers une nouvelle plateforme qui sollicitera directement les lecteurs en temps réel. Nous utiliserons les plus récentes technologies disponibles afin de rendre l’expérience du lecteur la plus dynamique possible. Que ce soit des vlogs, des podcasts, des webséries ou un traditionnel blogue écrit, le Prince Arthur Herald ne cessera d’innover. S’ajouteront des débats en public, des comités de réflexion et des grandes enquêtes ayant pour seul but de servir la sphère publique adéquatement.

Nous vous invitons à tenter l’aventure afin de ramener les idées au centre des débats de société. Les citoyens demandent mieux que des positions campées qui n’invitent à aucun compromis. Le futur appartiendra à ceux qui sauront trouver les points communs plutôt que de s’abandonner dans l’incompréhension et la réticence aveugle. Joignez-nous dans cette expérience qui, nous l’espérons, saura tourner une nouvelle page de l’histoire médiatique du Québec.

Longue vie au Prince Arthur Herald et à tous les membres de sa communauté!

La direction