Fil de presse
EN
Pages Menu
Julie Texane Lesage
En Août 2003, Julie et son conjoint se marient pour pouvoir partir vers le Texas, ce qu’elle décrit comme étant le meilleur “move” de sa vie! En 2013, elle publie “Vivez l’Expérience Américaine” qui connait un succès retentissant.

J’ai un secret à partager

J’ai un secret à partager.

Je fais partie d’un groupe d’extrême droite dit dangereux.

J’ai été acceptée au sein du groupe après avoir répondu à un petit questionnaire très simple.  Je devais posséder un permis de possession d’arme à feu et me voilà donc potentiellement « dangereuse ».

Mais non, je suis toute douce…

J’ai appris l’existence de ce groupe via les nouvelles québécoises.  Je ne suis pas la seule car plusieurs nouveaux membres ont eu la même envie en lisant l’article consacré au groupe III%.  Radio Canada, sans le savoir, s’est révélée être une excellente plateforme de publicité.

Pourquoi j’ai joint le groupe?  Par curiosité, tout simplement.  Je voulais en avoir le cœur net : À quoi peut ressembler l’extrême droite québécoise?

Il n’y a pas d’extrême droite au Québec.  Il y a probablement quelques illuminés trop isolés pour réellement s’organiser, mais il n’y a aucun groupe qui pourrait se définir comme tel.

Pour en faire une parenthèse, je suis toujours surprise de constater que nos journalistes n’ont pas une juste compréhension des différentes idéologies politiques. Il existe plusieurs graphiques qui positionnent les idéologies politiques mais ils peuvent vous enduire en erreur.

 

Source 

Dans ce graphique, le communisme serait à l’extrême gauche opposé au néolibéralisme. Pourtant le communisme est également une « absence de droit » et devrait être opposé aux libertariens.

Ce graphique me semble un peu plus compréhensible.  L’absence de droit ou encore la surrèglementation nous amène tout en haut, opposé à l’anarchie, et ce, que l’on soit de gauche ou de droite.  Je sens que plusieurs vont critiquer certaines positions mais le sens y est plus réaliste.

Pour ma part, je me positionne à l’étoile au libellé « libertarien ».  Où êtes-vous situé?

Pour en revenir au groupe III%, si l’extrême droite est caractérisée par le racisme, l’interventionnisme et l’autoritarisme; les membres de cette organisation devraient exposer ces attributs.

J’ai donc décidé de leur parler.

Fondateur du chapitre Québec, Carl MacKay m’explique :

« Le groupe Canadien existait déjà mais chacune des provinces fondait un groupe plus local, donc j’ai fondé III% Québec. »

 Quelles sont vos revendications politiques?

« Nous n’avons pas vraiment de revendications politiques sinon le fait qu’on s’oppose à des lois qui briment la liberté d’expression »

 Êtes-vous racistes?

« Non, ce n’est pas vrai du tout.  Nous avons des membres qui sont noirs et asiatiques et nous acceptons tout le monde.  Les seuls que nous n’avons pas, et je doute qu’ils veulent se joindre à nous, ce sont des musulmans.  Nous n’avons aucun problème avec les autres races ou cultures, nous voulons seulement que ces gens s’adaptent à nous et non nous à eux. »

 Pourquoi les armes à feu?

Nous sommes un groupe d’amateurs de tir.  Nous demandons à nos membres d’être titulaire d’un PPA (Permis de possession et d’acquisition d’arme à feu).  C’est aussi une façon de s’assurer que nous n’avons aucun criminel au sein de l’organisation.

Dans l’éventualité d’un conflit avec le gouvernement. Quelles seraient vos actions?

« Julie, qu’est-ce que tu veux qu’un groupe comme nous fasse contre le gouvernement?  Nos activités sont généralement internes et ça finit souvent en gros BBQ. »

Dans vos mots qu’est-ce qu’est le groupe des 3%?

« Contrairement aux États-Unis, notre 3% à nous c’est davantage trois pourcent de la population déjà réveillée qui est prête à se lever pour des injustices. » 

Avec une idéologie nationaliste, ce groupe m’apparaît plutôt comme un groupe de droite.  Leur idéologie s’apparente à celle du Tea Party américain, une organisation qui se situe plutôt du côté de la liberté, d’un gouvernement au pouvoir plus limité et, où le Melting Pot est préféré au multiculturalisme.

Le groupe « III% » (three Percenters) des États-Unis est une milice formée pour tenir tête aux autorités en cas de débordement.  Donc, tant que l’État travaille à l’intérieur de son mandat, la milice est très tranquille.  Si le gouvernement exagère, la milice se réveille.  Nous avons vu sortir des milices paramilitaires lors de conflits avec le gouvernement fédéral comme le Rébellion Bundy en 2014.

Les milices paramilitaires ont une connotation très péjorative parce qu’elles questionnent l’autorité publique et elles sont armées.  La réalité c’est que les gouvernements doivent se faire rappeler que leur pouvoir n’est pas illimité.  L’État est une entité non-émancipée dont nous en sommes les tuteurs.