HomePopular ArticlesMartin Luther King continue d’inspirer les Québécois

Martin Luther King continue d’inspirer les Québécois

Martin Luther King inspire encore aujourd’hui des citoyens de toutes parts à mener pacifiquement leurs combats pour la justice et l’équité. Bientôt, il inspirera un nombre grandissant de Québécoises et de Québécois désireux de protéger leur patrimoine, leurs symboles et leurs valeurs.

Au Québec, la lutte qui fait rage aujourd’hui n’est pas celle entre les noirs et les blancs. Les intellectuels nourrissent chez les Québécois une appréhension à l’égard du multiculturalisme, qui, à sa plus simple expression, est la coexistence de plusieurs cultures au sein d’une même société. L’intelligentsia québécoise nous enseigne que notre nation doit interdire aux différentes communautés de promouvoir leur identité sur la place publique à moins que les signes visibles qui les caractérisent soient en harmonie avec les valeurs occidentales. Plusieurs d’entre ces collectivités sont laïcistes pures et dures ou laïcistes identitaires. Un jour, les deux se rallieront pour s’opposer à leur ennemi commun : le multiculturalisme.

L’esprit d’un rassembleur

Martin Luther King, décédé il y a déjà 50 ans, n’aurait pas cherché à opposer le multiculturalisme au laïcisme. Il aurait plutôt visé la possibilité que tous vivent dans le respect des uns et des autres. Étant de foi chrétienne, il n’aurait pas été à l’aise de se voir imposer des rites non chrétiens. Cependant, il n’aurait pas imposé sa foi aux non-chrétiens ni aux croyants de foi athéiste, car il pouvait « … dépasser les clivages culturels à différents niveaux. »

Ce grand homme, Martin Luther King, était un rassembleur qui ne voulait pas imposer une suprématie noire à une société blanche. Non, il avait ce rêve, que tous puissent vivre librement avec des possibilités égales, sans distinction basée sur la couleur de la peau. Il était un homme qui prônait la liberté pour tous.

« La question qui tue »

Le rêve de Martin Luther King inspire aujourd’hui la tolérance mutuelle aux laïcistes et aux multiculturalistes, une conciliation qui leur permettrait de vivre ensemble dans une société où chacun pourrait évoluer librement. Or, comment le Québec peut-il arriver à la tolérance des autres cultures et conserver en même temps sa propre couleur culturelle si d’un côté, on met toutes les cultures sur un même pied d’égalité et que de l’autre, on élimine tout ce qui va à l’encontre des valeurs occidentales? Le défi est de taille! Si Martin Luther King y a cru, pourquoi ne serions-nous pas animés d’un même espoir?

 

Et s’il avait été un Québécois…

Si Martin Luther King avait été un Québécois, il aurait sûrement prôné un patriotisme-communautarien. De par ses valeurs et ses croyances, il revendiquait les valeurs fondatrices et patrimoniales des États-Unis tout en réclamant la liberté pour tous. C’est exactement ce que le patriotisme-communautarien revendique.

Une inspiration

Lorsque le Québec cherchera à protéger et à promouvoir son histoire, son patrimoine, ses valeurs, ses symboles, son folklore et sa culture, tout en permettant à tous ses citoyens de vivre librement en fonction de leur conscience et de leurs croyances dans le respect des autres, dans la paix et dans l’harmonie, il inspirera tous les Québécois à partager le rêve de Martin Luther King. À vrai dire, son rêve inspire le mien, celui de voir une société respectueuse de son passé et des fruits qu’il a produits au fil des siècles, une société qui accepte, sans compromis : la liberté de conscience, la liberté d’expression, la liberté de rassemblement et la liberté de religion.

Je rêve d’un Québec respectueux où vivront en harmonie tous les croyants de foi théiste et les croyants de foi athéiste. Je rêve de Québécois fiers de leur origine, de leur patrimoine et de leur histoire tout en étant respectueux de la diversité. C’est le rêve que Martin Luther King aurait chéri, s’il avait été Québécois…

Written by

Commentateur médiatique sur les ondes du 92.7FM\Ottawa; 760AM\Champlain-Montréal et sur le 96.9\Lévis