HomePopular ArticlesLe commentaire de l’Éditeur : le fiasco signé Jean-François Lisée, Samuel Fillion-Doiron et le nouveau PAH

Le commentaire de l’Éditeur : le fiasco signé Jean-François Lisée, Samuel Fillion-Doiron et le nouveau PAH

L’échec de Lisée

Au cours des derniers mois, la première priorité de Jean-François Lisée a été la convergence des forces souverainistes. Ce dernier voulait que le Parti québécois forme une alliance avec Québec solidaire dans le seul but de battre le PLQ le 1er octobre 2018. Le Parti québécois a tout fait pour séduire la formation d’extrême gauche québécoise, mais en vain. Cette saga s’est terminée par une humiliante défaite pour le chef du PQ. En effet, lors de leur congrès, qui a eu lieu le week-end dernier, les solidaires ont massivement rejeté toute alliance avec le PQ. On ne peut pas les blâmer, car depuis l’arrivée de GND, QS a le vent dans les voiles et obtient 15% des voix dans les sondages. Les gauchistes radicaux seraient fous de s’unir à une formation politique en déclin.

La fin du PQ?

On va se dire la vérité, le PQ s’est fait humilier par QS et M. Lisée n’a que lui-même à blâmer. Comment a-t-il pu penser que cela fonctionnerait? Honnêtement cela me dépasse. Jean-François Lisée vient de causer un tort irréparable à son parti. Ce dernier sort extrêmement amoché de ce fiasco. L’avenir semble être sombre pour le parti fondé par René Lévesque. Dans les prochains mois, il va se faire bouffer à gauche par QS et à droite par la CAQ. Il est comme un zombie qui erre dans les rues comme dans la populaire série Walkind Dead.  Le PQ aura été le parti d’une seule génération. Il agonise et je ne vois vraiment pas comment il pourrait se relever. Lors des élections de 2018, la survie du PQ sera en jeu et si j’étais un de ses membres, je commencerais à prier dès maintenant.

L’étoile montante de la droite

Depuis un mois, je suis avec un grand intérêt l’élection partielle de Gouin. Je suis en train de découvrir un jeune homme qui a un brillant avenir en politique. Je vous rassure, je ne fais pas référence à GND, mais bien au candidat du PCQ, Samuel Fillion-Doiron. Ce dernier a fait une très bonne campagne électorale. Il est allé à la rencontre des gens du comté et il a été à leur écoute. Mon ami Samuel m’impressionne. Il est en territoire hostile, mais il travaille fort pour se faire connaître et promouvoir les idées du PCQ. Je veux féliciter Samuel pour son dévouement. Il ne se fera pas élire, mais cette partielle nous a permis de faire la connaissance d’une étoile montante de la droite québécoise, bravo Samuel.

Le nouveau PAH

Depuis une semaine, le Prince Arthur Herald a de nouveaux propriétaires. En effet, Laurent Proulx et David Chabot en ont fait l’acquisition. Ces derniers veulent que le PAH devienne un média de débats entre la gauche et la droite. Plusieurs droitistes ont dénoncé le « pseudo virage à gauche » du PAH. Je veux vous rassurer chers lecteurs conservateurs. Laurent et David veulent accueillir des chroniqueurs de gauche afin de créer un débat entre la gauche et la droite et je salue leur initiative. Cependant, je veux être clair, le Prince Arthur Herald est un média conservateur et il va le rester. Je vais continuer de rédiger mes commentaires de l’Éditeur et mes principaux chroniqueurs de droite demeurent des membres extrêmement importants de notre équipe. Laurent et David veulent que notre média devienne une référence dans l’univers journalistique québécois. Je vais continuer de travailler fort et avec leur aide, le PAH va continuer sa progression.

 

 

Written by

Éditeur en chef du Prince Arthur Herald.