Fil de presse
EN
Pages Menu
Julie Texane Lesage
En Août 2003, Julie et son conjoint se marient pour pouvoir partir vers le Texas, ce qu’elle décrit comme étant le meilleur “move” de sa vie! En 2013, elle publie “Vivez l’Expérience Américaine” qui connait un succès retentissant.

La hausse du prix de l’essence au Canada : une rectification des faits

Je ne sais plus trop comment vous le dire.

Vous vous faites mentir et ce n’est pas d’hier.

Lorsque j’ai su que le prix de l’essence était en hausse au Québec et que l’explication farfelue était l’ouragan Harvey, j’étais tellement choquée pour vous. Il y a tellement de désinformation dans les médias traditionnels que lorsque tu es sur place et que tu fais partie de l’événement, le constat est difficilement acceptable. La hausse n’est pas due au désastre qu’a vécu les Texans, mais bel et bien parce que le gouvernement canadien n’est pas prévoyant.

Les faits au Texas :

Aux États-Unis, il y a une réserve d’essence (produit final) de 260 millions de barils. Le pays produit 18 millions de barils par jour.

Lors de l’ouragan Harvey, seulement trois millions de barils n’ont pas été créés.

Donc, dans la région de Houston, la panique ne venait pas d’un manque d’essence mais bien d’un problème de logistique. Plusieurs stations-services étaient inaccessibles, d’autres fermées. Sur les médias sociaux, plusieurs requêtes de résidents demandant « où puis-je trouver de l’essence? ». L’approvisionnement était plus lent qu’à l’habitude et les chauffards étaient plus diligents.

Donc, oui, ici nous avons eu un problème d’approvisionnement et de logistique.

Les prix à la pompe ont augmenté légèrement parce que la demande était en hausse. Cette hausse était assez marginale et même si j’ai entendu des Texans se plaindre, je ne pouvais m’arrêter de penser à vous chers Québécois.

Le prix du baril baissera, car il y a des tonnes de barils de pétrole brut en attente d’être transformés en produits utilisables. Le pétrole du Canada fait la file à la queue leu-leu.

La hausse de l’essence au Canada.

Même si le Canada possède une des plus grandes réserves de pétrole brut au monde, il est dépendant des raffineries, car il n’y a aucune réserve stratégique de pétrole.

En fait, le Canada a une plus grande réserve de sirop d’érable !

Donc en temps de crise, les Canadiens resteront confinés à la maison pour contrôler leur diabète !

Le Canada n’a pas assez de raffineries et de ressources pour parer à une crise et donc c’est pour cette raison que ce qui se passe chez moi, affectera votre utilisation d’essence davantage qu’ici. En comparaison, les Canadiens seraient les familles non préparées de l’ouragan Harvey qui attendaient des heures pour une douzaine d’œufs.

SOURCES :

http://www.rrc.state.tx.us/

http://oilprice.com/Energy/Energy-General/Why-Canada-Would-Rather-Export-Oil-Than-Refine-It.html

http://oilprice.com/Energy/Energy-General/Does-Canada-Need-a-Strategic-Petroleum-Reserve.html