Fil de presse
EN
Pages Menu

Entretien avec Donald Cuccioletta : les premières semaines de la présidence de Trump et la division au sein du Parti démocrate

Tout d’abord, Donald Trump est devenu le 45e président des États-Unis le 20 janvier dernier et il s’est mit rapidement au travail. Selon Donald Cuccioletta, le nouveau président américain a promis certaines choses à sa base électorale et il a livré la marchandise. « Il faut souligner le fait que le magnat de l’immobilier a tenu ses promesses. Il a commencé à démanteler l’Obamacare, il a approuvé le projet Keystone XL, il a nommé un juge à la Cour suprême et il a fait passer un décret sur l’immigration. On peut critiquer ses décisions, mais il a tenu parole et il faut le dire », estime l’expert en politique américaine en entrevue au Prince Arthur Herald.

Ensuite, pourquoi le décret sur l’immigration du président Trump a-t-il été suspendu par le pouvoir judiciaire? M. Cuccioletta estime que l’exécutif n’a pas pris le temps d’écrire un décret avec une bonne argumentation. « Ça a été fait trop rapidement. Donald Trump n’a pas su convaincre le système de justice que son décret allait protéger les Américains contre la menace terroriste. C’est pour ça que le judiciaire a suspendu ledit décret », explique l’universitaire. Ce dernier ne pense pas que l’administration américaine va aller en Cour suprême afin de contester la suspension du décret. « Je suis convaincu que le président va en présenter un nouveau qui sera plus étoffé sur le point de l’argumentaire. Comme cela, il sera plus difficile de le contester devant les tribunaux », souligne-il.

D’autre part, le chef du pouvoir exécutif utilise beaucoup le réseau social Twitter pour communiquer avec les Américains, mais aussi pour répondre à ses critiques. M. Cuccioletta mentionne le fait que Twitter est une bonne façon de rejoindre le peuple américain et il a le droit de le faire même s’il est président des États-Unis. « Il ne faut pas oublier que Barack Obama était le président Facebook et maintenant, Trump est le président Twitter. Ce sont de nouveaux moyens de communication que tous les politiciens devraient apprivoiser », insiste-il. Dans certains cas, ce dernier pense que M. Trump devrait réfléchir avant d’envoyer des messages sur Twitter, car quelquefois, il y a des dérapages de sa part. « Il faut que le président commence à consulter ses conseillers avant de prendre une décision ou de communiquer sur les réseaux sociaux. Il est quand même le président de la première puissance mondiale et le fait de mieux écouter son équipe serait bénéfique pour lui », selon le professeur d’université.

Subséquemment, quel est l’état de santé du Part démocrate depuis la victoire de Trump? Selon M. Cuccioletta, les démocrates sont très divisés et les supporteurs de Mme Clinton n’ont pas encore accepté sa défaite. « Le Parti démocrate est en crise et il doit entreprendre une grande réflexion et se reconstruire. Les démocrates vont devoir unifier toutes ses factions et aller chercher l’appui et la loyauté des partisans de Bernie Sanders. Ce sera une lourde commande pour l’opposition au Congrès », constate Donald Cuccioletta. Ce dernier estime que cette formation politique devra trouver un leader expérimenté et crédible en vue des présidentielles de 2020, « Je crois que cette personne pourrait être le gouverneur de l’État de New York, Andrew Cuomo. Celui-ci préconise la gratuité scolaire à l’université pour les étudiants de la classe moyenne. C’est une idée de Bernie Sanders. Il est encore trop tôt pour dire si ce dernier va briguer l’investiture démocrate en 2020. En tout cas, il sera à surveiller », conclut-il.