HomeEntrevuesEntrevue avec Raymond Rougeau (deuxième partie)

Entrevue avec Raymond Rougeau (deuxième partie)

« Je veux annoncer officiellement que je vais briguer un cinquième mandat comme conseiller municipal de Rawdon en novembre 2017 », affirme Raymond Rougeau en entrevue exclusive au Prince Arthur Herald.

 

Après la lutte, la politique municipale :

En 2002, l’ancien lutteur a terminé sa carrière de commentateur à la WWE et il a profité d’un repos bien mérité après plus de quinze ans de carrière dans la lutte professionnelle. À l’été 2002, Mme Louise Major a décidé de se porter candidate à la mairie de Rawdon. Elle montait son équipe de conseillers et elle voulait que Raymond Rougeau y fasse partie. Ce dernier n’a jamais eu un grand intérêt pour la politique. C’est lors d’une rencontre avec Mme Major que tout a changé. « Celle-ci est venue me rencontrer à ma résidence. Je voulais en savoir plus sur ses valeurs et idées et je dois dire que je fût agréablement surpris de ma rencontre avec elle », affirme M. Rougeau. Le lendemain, sa décision était prise, il allait se présenter aux élections municipales de Rawdon et briguer les suffrages afin de devenir conseiller. « En novembre 2002, j’ai été élu  et je suis devenu conseiller municipal.  J’ai été réélu en 2005, 2009 et 2013 et c’est un honneur de représenter les citoyens de cette belle ville », raconte l’élu.

Aux élections de 2013, tout le monde voulait que M. Rougeau devienne candidat à la mairie, mais le principal intéressé a décliné l’offre. « Je n’étais pas attiré par la mairie, je voulais rester conseiller et continuer de bien représenter les gens de mon district », dit-il.

Maire suppléant et une annonce importante :

Depuis novembre 2013, M. Raymond Rougeau est le maire suppléant de la ville de Rawdon. Lorsque M. Bruno Guilbault s’absente, c’est lui qui occupe ses fonctions. M. Rougeau a bien l’intention de se représenter aux prochaines élections municipales. Il va briguer un cinquième mandat comme conseiller municipal. « Je dois dire que j’adore mon travail et je veux continuer de représenter les citoyens de Rawdon. C’est pour cela que je vais être candidat en novembre 2017, », affirme M. Rougeau en entrevue au PAH.

La WWE et Kevin Owens :  

En 2002, Raymond Rougeau a quitté la WWE après seize ans de compétition. Ce dernier a eu une très belle carrière dans l’organisation de la famille McMahon. Pendant trois ans, M. Rougeau a formé une des équipes les plus détestées de la WWE avec son frère Jacques. Par la suite, il a été intervieweur et commentateur. Aujourd’hui, Raymond Rougeau n’est pas un fidèle amateur de la WWE. « Je suis cela de loin. Je consulte les résultats des spectacles de la WWE sur des sites web pour me tenir au courant, mais rien de plus », raconte t-il en entrevue au Prince Arthur Herald.

En 2015, il y a un lutteur québécois qui a fait sa marque à la WWE, Kevin Owens. Ce dernier a fait ses débuts au club école de la WWE, NXT, en décembre 2014. Six mois plus tard, le natif de Marieville a battu la grande vedette de la compagnie, John Cena, dans un combat spectaculaire lors de l’événement « Elimination Chamber ». C’est tout un exploit qu’Owens a réalisé, car il y a très peu de lutteurs qui ont vaincu Cena sans une intervention extérieure. Raymond Rougeau est impressionné par Kevin Owens. « Ce dernier n’a pas la stature d’un John Cena, il a le physique des lutteurs de l’époque, mais il est charismatique et talentueux dans l’arène et au micro », estime l’ancien lutteur. Celui-ci a suivi le début de la carrière de Owens et il s’est rapidement rendu compte de son immense potentiel. « Pendant des années, Kevin Owens a combattu à travers le monde, il a fait d’énormes sacrifices pour se rendre à la WWE, il a du succès et je suis très content pour lui », affirme-t-il. Selon lui, M. Owens a de bonnes chances de devenir le premier Québécois Champion de la WWE.

 

 

Written by

Éditeur en chef du Prince Arthur Herald.