HomeEntrevuesEntrevue avec l’ancien candidat à la chefferie du Parti conservateur du Canada, Rick Peterson

Entrevue avec l’ancien candidat à la chefferie du Parti conservateur du Canada, Rick Peterson

Dimanche dernier à Québec, le Parti conservateur du Québec a organisé un déjeuner conférence avec Rick Peterson, ancien candidat à la chefferie du Parti conservateur du Canada et homme d’affaires.

J’ai eu la chance de m’entretenir avec lui….

PAH : Bonjour Rick!

R.P. : Bonjour!

PAH : Je vais vous interviewer pour le Prince Arthur Herald.  Tout d’abord, j’aimerais savoir pourquoi vous avez accepter l’invitation du Parti conservateur afin de venir nous expliquer pourquoi l’Ouest veut que le Québec s’en aille ? Qu’est-ce qui vous a poussé à venir faire un discours comme celui-ci dans la province francophone.

R.P. : C’est par une invitation de beaucoup de collègues que je connais ici, qui m’ont aidé dans la course à la chefferie. Mais surtout, il y a une crise de confiance au Canada à cause des choix et des décisions politiques qui sont faites au Québec et en Colombie-Britannique. Je suis venu ici pour encourager les gens, qui ont des tendances « conservatrices », de faire entendre leur voie aux prochaines élections provinciales.

On a besoin de gens qui ont le sens de la réalité pour faire croître l’économie, et c’est le Parti conservateur du Québec qui a dans ses rangs,  des gens qui adhèrent au libéralisme économique classique. Je suis venu ici simplement pour les encourager, parce que nous dans l’Ouest, on a besoin de savoir qu’il y a des gens comme nous ici au Québec et ce n’est pas quelque chose qui est connu.

C’est pour cela que dans l’Ouest, les gens disent qu’il faut que le Québec s’en aille et je dis non! Il faut que le Québec soit représenté par les gens comme nous dans l’Ouest, dans la manière ou on soutient les ressources, les entreprises et la croissance.

PAH : Avez-vous confiance en monsieur Pouliot et peut-il faire un bon premier ministre?

R.P. : Adrien? Absolument. C’est un homme d’affaires qui a fait un beau travail sur le terrain, qui est très articulé et qui sait bien motiver les gens. À mon avis, ce sera un futur premier ministre du Québec qu’on pourrait garder et soutenir avec fierté.

PAH : Comment voyez-vous la prochaine campagne électorale au Québec?

R.P. : Bien, vous savez que je n’habite pas au Québec, j’y viens très souvent et mes deux enfants habitent à Montréal.

La prochaine campagne électorale sera la plus importante depuis des générations, parce que si on a pas un message clair et net qui soutient le développement économique au Québec, le reste du Canada va décrocher, les investisseurs mondiaux vont décrocher et on n’aura pas les investissements dont on a besoin pour soutenir les hôpitaux, les écoles et pour pouvoir vivre selon nos moyens au Québec. Le choix est simple.

PAH : Merci Rick.

Crédit photo : La Presse canadienne