HomePopular ArticlesÉlection municipale de Laval : Qui est Jean-Claude Gobé, le chef d’Action Laval et candidat à la mairie?

Élection municipale de Laval : Qui est Jean-Claude Gobé, le chef d’Action Laval et candidat à la mairie?

L’élection municipale de Laval risque d’être très serrée. Les deux principaux candidats sont le maire sortant Marc Demers et le chef de l’Opposition officielle Jean-Claude Gobé.

Jean-Claude Gobé veut devenir maire de Laval le 5 novembre prochain. Qui est-il? M. Gobé est né en France, dans la ville de Charleville, le 11 avril 1949. Il arriva au Canada en 1972 et commença une carrière dans le secteur privé. Après avoir œuvré dans le privé pendant une dizaine d’années, il décida de se lancer en politique provinciale dans l’équipe de Robert Bourassa. Il fût élu député de Lafontaine en 1985 et réélu en 1989, 1994 et 1998. Il quitta le PLQ en 2003. Jean-Claude Gobé a aussi milité pour le Parti libéral du Canada et à la défunte Action démocratique du Québec (ADQ). C’est en 2013 que ce dernier a fondé le parti politique Action Laval et se présenta aux élections municipales pour devenir maire de Laval. Il termina deuxième derrière le maire actuel Marc Demers. Depuis quatre ans, il est le chef de l’Opposition officielle et pour la deuxième fois, il se lance dans la course à la mairie lavalloise afin de succéder à Marc Demers.

Quelles politiques M. Gobé mettra en place s’il devient le premier magistrat de la ville?  Gobé est un homme politique de centre-droit. Sa première priorité sera de baisser le fardeau fiscal des Lavallois de 3% la première année et un gel pour les trois années suivantes. En conférence de presse hier matin à son local électoral, l’aspirant maire a expliqué comment il allait financer sa baisse de taxes. « En abolissant le Fonds Place du Souvenir, nous allons dégager une marge de manœuvre nécessaire pour couvrir en grande partie notre engagement de baisser les taxes de citoyens de 3% la première année de mon mandat », a t-il déclaré. Ce dernier a mentionné qu’il y aurait un gel de taxes pour les trois autres années. « Une autre diminution du fardeau fiscal des citoyens pourrait être envisageable, mais je ne veux pas me prononcer pour l’instant. Cela dépendra de la situation budgétaire de la ville », a indiqué le chef d’Action Laval.

Ensuite, l’ancien député provincial veut prioriser de bons services de proximité que l’on offre à la population. « Sous la gouverne du maire Demers, les Lavallois n’ont pas eu droit à des services de proximité de qualité. S’ils me choisisse le 5 novembre prochain, je leur promet des services de qualité : de belles routes, un service de déneigement impeccable et un service de police efficace avec des effectifs supplémentaires », a t-il martelé.

Subséquemment, M. Gobé préconise un contrôle strict des finances publiques lavalloises. « Depuis quatre ans, le maire sortant dépense sans compter, la Place Bell et l’embauche de fonctionnaires en sont deux exemples frappants. La gestion prudente des fonds publics des Lavallois sera une priorité absolue de mon administration », explique-t-il.

La vision de Jean-Claude Gobé est complètement à l’opposé de celle de son adversaire. M. Demers est clairement un social-démocrate et un vert. Tandis que son rival préconise des politiques plus conservatrices sur le plan économique. Donc, deux visions vont s’affronter le 5 novembre : la vision Demers et la vision Gobé. Qui l’emportera? On aura la réponse le 5 novembre prochain.

 

Written by

Éditeur en chef du Prince Arthur Herald.