Fil de presse
EN
Pages Menu

Simon Leduc

Éditeur en chef du Prince Arthur Herald.

Le billet de l’Éditeur : merci au Père Noël Couillard pour ce beau cadeau!!!!!

Hier, le gouvernement libéral de Philippe Couillard a annoncé une baisse d’impôts de un milliard de dollars pour 2018. Mais c’est l’année de l’élection générale!!! Arrêtez votre cynisme, ce n’est qu’une coïncidence. Notre bon gouvernement libéral vient de nous remettre de l’argent neuf dans nos poches. Je suis tellement heureux.  Merci M. Couillard, vous êtes exceptionnel!!! Mais Simon, le gouvernement a augmenté nos taxes pendant trois ans afin de revenir à l’équilibre budgétaire. Nos systèmes de santé et d’éducation tombent en ruine. Nos routes sont en mauvais état. Notre système de justice est en crise. M. Couillard ne veut plus que l ‘on exploite nos ressources naturelles. On va rester une province pauvre dépendante de la péréquation. Le multiculturalisme à la Trudeau continue de faire des ravages. Bref, ça va mal au Québec!!!! Je ne suis plus capable de vous entendre vous plaindre. On a obtenu une baisse d’impôts de un milliard de dollars. Alors tout va bien madame la marquise. Allez fêter ça au lieu de pleurnicher. En tout cas, moi, je vais fièrement voter libéral le 1er octobre prochain grâce à ce beau cadeau du Père Noël Couillard et oublier tous ses échecs. VIVE LE PARTI LIBÉRAL DU QUÉBEC.   Crédit photo : Journal de...

Read More

Entrevue avec le politologue Donald Cuccioletta, bilan de l’an 1 de la présidence Trump : la politique intérieure

Au lendemain du 8 novembre 2016, le monde était sous le choc. Lors de cette élection présidentielle, Donald Trump a battu Hillary Clinton et est devenu le 45e président des États-Unis. Toutes les maisons de sondage donnaient peu de chance au magnat de l’immobilier de triompher. C’est l’appui de l’électorat traditionnel démocrate du Michigan, de la Pennsylvanie et du Wisconsin qui a permis à M. Trump de s’installer à la Maison-Blanche. Un an après sa victoire, quel bilan doit-on faire de sa présidence sur le plan de la politique intérieure? L’expert en politique américaine Donald Cuccioletta a accepté de répondre à nos questions. Tout d’abord, la promesse phare de Donald Trump, durant la campagne présidentielle, était d’abroger l’Obamacare, la loi sur la santé de son prédécesseur. On aurait pu croire qu’avec une majorité républicaine au Congrès, le nouveau président allait facilement réussir à l’abolir, mais non. Très rapidement, la présidence présenta un projet de réforme du système de santé.   Les élus du GOP étaient divisés sur la question. Les conservateurs purs et durs trouvaient qu’on n’allait pas assez loin dans le démantèlement de l’Obamacare. Tandis que certains élus plus modérés martelaient que la réforme Trump allait priver des centaines de millions d’Américains d’une couverture de santé. « Donald Trump n’a pas su obtenir le soutien des membres de son propre parti au Congrès et son projet de réforme de la santé est mort au feuilleton. C’est le plus grand échec du président Trump jusqu’à maintenant », explique M. Cuccioletta en entrevue au Prince Arthur Herald. Ce dernier estime que c’est son manque expérience politique qui peut expliquer ce fiasco retentissant. « Donald Trump n’est pas un politicien, mais bien un homme d’affaires. Ce dernier ne connaît pas le fonctionnement de la politique à Washington et il n’a pas le...

Read More

Entrevue avec le politologue Guy Milliere, le bilan de la présidence Trump un an après son élection

Q : Quel bilan faites-vous de la première année de la présidence Trump, sur le plan intérieur et extérieur? R : Donald Trump a été élu il y a un an, mais il n’est devenu effectivement président qu’en janvier 2017. Il n’y a donc qu’un peu plus de neuf mois de présidence Trump, ce qui est beaucoup trop tôt pour faire un bilan de quelque ordre que ce soit. Ce dont on peut parler, c’est des orientations dessinées, et de ce qu’elles indiquent. Bien qu’il soit face à des démocrates glissant vers le gauchisme et absolument déchainés, décidés à lui faire obstacle par tous les moyens, bien qu’il soit confronté à des médias tout aussi hostiles que les démocrates, à un “état profond” qui ne cesse de chercher à le déstabiliser, et dont Robert Mueller est l’émanation la plus sordide, et bien que nombre de républicains soient déterminés à le faire échouer et aient fait obstacle à des réformes qu’ils avaient pourtant promis de mener à bien s’ils disposaient d’une majorité dans les deux chambres du Congrès (ce qui signifie qu’ils ont trahi la confiance de leurs électeurs), Donald Trump a, sur un plan intérieur, pris des décisions très importantes, la principale d’entre elles étant la nomination du juge Neil Gorsuch à la Cour suprême. Il a aussi, par executive order (décret), éliminé quelques unes des décisions les plus nocives prises pendant la présidence Obama, dans le secteur des réglementations censées protéger l’environnement par exemple. Il a ainsi libéré le secteur de la production d’énergie et envoyé un signal positif et fort aux entreprises. Il a également renforcé la protection de la frontière des États-Unis avec le Mexique, ce qui a réduit de façon drastique l’immigration clandestine. Il a considérablement accentué la vérification de l’entrée des immigrants légaux dans...

Read More

Le billet de l’éditeur : l’échec de Coderre et l’exploit de Valérie Plante

Hier soir, une tornade politique s’est abattue sur la métropole du Québec. En effet, Valérie Plante est devenue la première femme à occuper le poste de maire de Montréal. Denis Coderre a été chassé du pouvoir après un seul mandat. Ce dernier a quand même fait du bon travail pendant ses quatre ans à la tête de la ville. Que s’est-il passé? La campagne électorale de Denis Coderre a été atroce du début à la fin. Il n’a pas su bien défendre son bilan ni proposer de projets ambitieux aux électeurs. De plus, l’ancien maire prenait la victoire pour acquise et son arrogance n’a pas plu aux Montréalais. Denis Coderre a pris l’appui des Montréalais pour acquis et cela lui a coûté la victoire. Le chaos de la formule E ne l’a pas aidé non plus. C’est ce qui arrive quand un homme politique regarde ses concitoyens de haut et les méprisent. À moins d’un an des élections générales québécoises, les Québécois ont envoyé un avertissement sévère au premier ministre Couillard. Si ce dernier continue d’être arrogant et de se foutre de l’électorat, il risque de subir le même sort le 1er octobre. Hier soir, c’est Valérie Plante qui en a profité et François Legault pourrait faire de même l’an prochain. Tout d’abord, je veux prendre le temps de féliciter Valérie Plante pour son triomphe. Elle a réalisé tout un exploit en devenant la première mairesse de Montréal. Devant un adversaire arrogant, la nouvelle élue a fait une campagne positive et respectueuse. Elle a su séduire les électeurs avec son beau sourire et ses propositions ambitieuses sur le transport en commun. Comment expliquez sa victoire? Je crois que c’est le manque de transparence et l’arrogance de M. Coderre qui a contribué à la victoire de Mme Plante. L’effet de...

Read More

Élections municipales : une chaude lutte à Montréal et une victoire de Labeaume

Tout d’abord, je vais parler de la campagne électorale municipale de Québec. Je trouve que Jean-François Gosselin a fait une bonne campagne. Il ne gagnera pas dimanche, mais il est en train de se positionner comme un aspirant sérieux à la mairie pour 2021. Je pense que quatre ans dans l’opposition va lui donner l’expérience nécessaire pour briguer la mairie la prochaine fois. Régis Labeaume n’a pas fait une bonne campagne. On a remarqué un certain désintérêt de sa part lors de cette course électorale. Il sera réélu dimanche soir pour un autre mandat. J’espère que ce sera son dernier, car du sang neuf serait une bonne chose pour Québec en 2021. Je vais maintenant aborder la campagne électorale municipale de Montréal. On a appris cette semaine que les dirigeants de la formule E ont littéralement distribué plus de 20 000 billets gratuits pour l’événement. Ce sont les citoyens de Montréal qui ont payé la facture salée. Bravo M. Coderre, vous gérez très bien l’argent de vos concitoyens. Ce maire est arrogant et imbu de lui-même. Je crois que cela pourrait lui coûter la victoire dimanche prochain. Valérie Plante sera-elle élue mairesse de Montréal dimanche soir? C’est très possible. Mais qui est Valérie Plante? Il faut savoir que Projet Montréal a toujours été proche de Québec solidaire. Ces derniers partagent les mêmes idées et la même idéologie. Ils sont très à gauche et dépensiers. La promesse phare de Mme Plante est la construction d’une ligne rose de métro. C’est un projet très coûteux et on ne sait pas vraiment comment elle va le financer. Par contre, cette dernière représente la nouveauté en politique. Certains électeurs pourraient interpréter sa candidature comme un vent de fraicheur, malgré son penchant très à gauche sur le plan idéologique. Même si elle ne remporte...

Read More
Page 1 of 5112345...102030...Last »