Fil de presse
EN
Pages Menu

Simon Leduc

Le billet de l’éditeur : la Commission sur le racisme systémique, agissez en chef d’État M. Couillard!

Dans quelques semaines, la Commission sur le racisme systémique débutera ses travaux à huis clos. Pendant des jours, la gauche bien pensante multiculturaliste va crier haut et fort que les Québécois francophones sont racistes, islamophobes et xénophobes, car ils osent s’opposer au port du voile intégral dans la fonction publiques et à tous les accommodements déraisonnables. Je l’ai déjà dit et je vais le redire. Philippe Couillard a mis en place cette mascarade afin de courtiser les communautés culturelles, affirmer que le PLQ est le parti de la tolérance et accuser le PQ et le CAQ de souffler sous les braises de l’intolérance. Il faut croire que notre premier ministre croit que la majorité francophone est raciste. Honte à vous M. le premier ministre. Hier, la CAQ a demandé au gouvernement d’annuler cet événement. La députée de Montarville Nathalie Roy a dit qu’il n’y a pas de racisme systémique au Québec. Je suis tout à fait d’accord avec elle. Est-ce que Philippe Couillard aura la décence d’annuler cette farce? Le chef libéral est dans sa bulle, il n’écoute pas la population et il se fout éperdument des craintes de cette dernière concernant la montée de l’islam radical et de l’immigration illégale. Je vais vous demander quelque chose M. Couillard. Agissez en chef d’État pour une fois et écouter la...

Read More

Le billet de l’Éditeur :le PLQ et le multiculturalisme et les convictions politiques de certains candidats dans Louis-Hébert

Dans ce billet, je vais parler des candidats qui s’affrontent dans l’élection partielle de Louis-Hébert. La candidate libérale est une multiculturaliste à la Justin Trudeau Je vais commencer par la candidate libérale. Le PLQ a choisi Ihssane El Ghernati pour remplacer Éric Tétreault. Cette dernière occupait la fonction d’attachée politique au bureau de l’ancien député Sam Hamad. On ne peut pas dire que c’est une candidate d’envergure, mais au moins elle vient du comté. Mais on vient d’apprendre que la candidate libérale est pour le port du voile intégral lors des cérémonies de citoyenneté. En effet, lors des élections fédérales de 2015, Mme Ghermati avait publiquement appuyé une femme qui voulait participer à une cérémonie canadienne d’assermentation avec son voile intégral sur le dos. Donc, la libérale défend un multiculturalisme à la sauce Justin Trudeau. Cela va à l’encontre de la position officielle du Parti libéral du Québec. Est-ce que Philippe Couillard est d’accord avec sa candidate ? Les électeurs de Louis-Hébert savent maintenant que la candidate libérale est une alliée indirecte de l’islam radical, qui tente de nous imposer ses valeurs chez nous. La candidate de la CAQ est une ancienne libérale ? Après la démission de Normand Sauvageau, la Coalition Avenir Québec a recruté Geneviève Guilbeault. Il faut savoir que cette dernière est une ancienne libérale. En effet, elle a été attachée de presse de l’ancien ministre libéral Jacques Dupuis. Je ne doute pas de ses compétences. C’est une jeune femme qui représente la nouvelle génération, mais je me questionne sur son passé libéral. Pourquoi la CAQ a-t-elle choisi une ancienne libérale ? La question se pose. Un solidaire au Parti québécois ? Le Parti québécois a décidé de faire confiance à un sympathisant de Québec solidaire pour cette élection partielle. Radio-Canada nous a appris cette semaine que le candidat péquiste,...

Read More

Entrevue avec le politologue André Lamoureux : la course au leadership du Nouveau Parti démocratique, première partie

Au début d’octobre, on va connaître le successeur de Thomas Mulcair. On ne peut pas dire que cette course a soulevé les passions des Canadiens et des Québécois. « Les Canadiens anglais s’intéressent à la course au leadership du NPD, surtout en Ontario et en Colombie-Britannique, mais elle ne soulève pas les passions au Québec, », estime le politologue André Lamoureux en entrevue au Prince Arthur Herald. Ce dernier constate que les quatre candidats n’ont pas la prestance et la fougue de l’ancien chef Thomas Mulcair. Quel est le profil des prétendants au trône de la gauche canadienne? Allons voir cela de plus prêt. Nikki Ashton : la candidate de l’aile gauche du NPD Nikki Ashton est la députée du NPD de la circonscription de Churchill-Keewatinook Asti au Manitoba. Elle a été élue pour la première fois lors des générales de 2008, puis réélu en 2011 et 2015. Mme Ashton est la candidate de l’aile gauche du parti. « Cette dernière est une altermondialiste, écologiste et une féministe convaincue », estime le politologue. L’élue du Manitoba a un discours très à gauche et elle défend des idées qui vont dans ce sens. « Elle est contre le libre-échange, l’exploitation des ressources naturelles, la mondialisation et elle lutte contre le racisme systémique. Son discours politique est très à gauche et c’est la candidate la plus radicale de cette course. », raconte-t-il. Sur le plan identitaire, elle prône un multiculturalisme ultra radical. « Par exemple, Mme Ashton défend le port des signes religieux dans la fonction publique, même pour ceux qui sont en position d’autorité. Elle estime que le projet de loi 62 du gouvernement du Québec, qui favorise le respect de la neutralité religieuse et l’encadrement des accommodements raisonnables, va trop loin. Ça vous donne une idée de l’extrémisme de sa...

Read More

Le PQ et les indépendantistes de droite : la rupture définitive

Le week-end dernier, les militants du Parti québécois se sont réunis en congrès à Montréal afin de préparer leur programme politique en vue des élections générales. Les indépendantistes de droite qui pensaient que Jean-François Lisée allait leur tendre la main seront très déçus. C’est le cas de l’ancien ministre péquiste Jacques Brassard. Ce dernier est toujours un souverainiste convaincu, mais il ne se sent plus le bienvenue au PQ. Sur les ondes de Maurais Live hier matin, M. Brassard a dénoncé le virage vert des troupes de M. Lisée. Les péquistes sont contre toute exploitation de nos ressources naturelles, que ce soit le pétrole ou le gaz de schiste. Pourtant, c’est cela qui pourrait permettre au Québec de devenir riche et prospère. Bien non, pour le PQ, c’est à gauche toute et dehors les droitistes. C’est exactement le message qu’il a envoyé aux conservateurs souverainistes comme Jacques Brassard. Ce dernier a même dit à Dominic Maurais qu’il pensait voter pour la CAQ le 1er octobre 2018. D’autres mesures de gauche comme la baisse du financement des écoles privées horripilent les nationalistes conservateurs. Comme le disait si bien mon ami Samuel dans sa chronique d’hier, le Parti québécois est et restera un  parti de gauche. Au moins c’est clair, les droitistes nationalistes ne sont plus les bienvenus au Parti québécois. Alors, ils vont voter massivement pour la Coalition Avenir Québec, qui a un discours économique beaucoup plus réaliste et François Legault n’a pas été contaminé par l’idéologie verte. Pour conclure, dire que le Parti québécois a déjà été une formation politique réformatrice qui était composée de droitistes et de gauchistes. On est à des années lumières de ça aujourd’hui. Comme l’a si dit bien Samuel, René Lévesque doit se retourner dans sa tombe en voyant ce que son parti est...

Read More

Le billet de l’Éditeur : la neutralité religieuse de l’État, le PLQ et Louis-Hébert et le 11 septembre

La neutralité religieuse des fonctionnaires en situation d’autorité, une chose essentielle pour la société québécoise. Hier, les délégués du Parti québécois ont débattu d’une résolution portant sur la neutralité religieuse des fonctionnaires de l’État. Celle-ci stipule que les travailleurs de l’État, en position d’autorité, ne pourraient pas porter de signes religieux dans l’exercice de leur fonction, On parle ici des policiers, des juges, des enseignants et des éducatrices en CPE et garderie subventionnée. Les autres employés, déjà à l’emploi, profiteraient d’une exemption. Concernant les futurs travailleurs, il faudrait en discuter. La résolution a été adoptée par les délégués du PQ. Je dois vous dire que je suis tout à fait d’accord avec cette mesure. C’est ce que proposait la Commission Bouchard-Taylor et une majorité de Québécois adhère à cette politique. Je trouve cela normal que les fonctionnaires, en position d’autorité, soient neutres. C’est le gros bon sens. Un représentant de l’État, en situation d’autorité, ne peut pas afficher sa croyance religieuse dans son travail. Cela va à l’encontre de la primordiale séparation de l’église et de l’État. Cela fait longtemps que cette mesure aurait dû être adoptée par nos élus, mais nos deux vieux partis ont préféré faire de la petite politique avec cet enjeu délicat : la Charte des valeurs du PQ et le multiculturalisme radical du PLQ. Je crois qu’un éventuel gouvernement de la Coalition Avenir Québec mettra en place cette politique. On doit régler ce problème une fois pour toute et le Québec s’en porterait mieux. Et le candidat du PLQ dans Louis-Hébert est? Hier, le Parti libéral du Québec a finalement choisi le successeur d’Éric Tétrault. Ihssane El Ghernati se présente sous la bannière libérale. Qui est-elle ? Elle occupe la fonction d’attachée politique du bureau de l’ancien député Sam Hamad. Une employée politique, c’est tout ce...

Read More
Page 1 of 4612345...102030...Last »