Fil de presse
EN
Pages Menu

Olivier Banville

Olivier Banville est politologue, animateur de podcast politique et programmeur. Militant modéré de gauche, il s’intéresse aux relations qu’entretient le spectre politique avec les événements locaux et internationaux.

Idiot de gauche, idiot de droite – Olivier Banville

Avec les manifestations de l’extrême-droite aux États-Unis, on ne peut éviter le débat traditionnel sur la liberté d’expression et sur l’acceptation sociale des idées divergentes. La démocratie, dirait-on, est le seul système dans lequel on peut le critiquer. L’antifasciste allemand en 1937 et l’anti-communiste russe à pareille date (ou même bien plus tard) pouvaient espérer un sort similaire, bien loin de ce qu’on réserve à l’extrémiste moderne, soit un soupir et un « facepalm ». On accorde aujourd’hui bien plus de temps à catégoriser les gens dans des camps particuliers, soit la gauche et la droite, au point où les débats débordent d’insinuations exagérés sur le camp adverse. Ça sera difficile à croire pour chacun, mais les deux camps sont également coupables de ce terrible crime : « pourquoi l’autre est si idiot? » C’est un argument qui revient souvent : nos adversaires sur l’axe politique sont particulièrement idiots, extrêmes ou démesurés dans leurs discussions. Ils ont souvent un français discutable, abusent de sophismes et peuvent sonner curieusement dangereux. Ils sont incapables de détecter le sarcasme ou le « troll », et s’enflamment en nous accusant de vouloir la mort d’un ou des groupes sociaux particuliers. Si je viens de décrire votre adversaire de débat standard, dites-vous que vous n’êtes pas le seul : l’axe politique en est surpeuplé. L’idiot de gauche ou de droite est un cas commun des médias sociaux; le pouvoir de communiquer avec n’importe qui sur n’importe quoi nous a donné la possibilité, mais pas nécessairement la capacité, de filtrer nos lectures et choisir nos combats. On dira ce qu’on veut d’un bon vieux débat dans un fil de commentaire Facebook, mais pour l’intéressé politique, c’est toujours palpitant quand on n’a rien à faire. Ça l’est par contre aussi pour l’idiot. Cet extrémiste démesuré va s’en prendre à ses adversaires en faisant passer l’axe...

Read More